YOU CAN’T FIND ME IN SOMEONE ELSE. (ZIRNA)

 :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Zirna Ağa
avatar
VAMPIRES
Zirna Ağa
TROGNE © : Anya Taylor Joy, Carnavage
MESSAGES : 112
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2017
(#) Jeu 2 Nov - 1:15
Zirna Ağa
you make my mouth a site of violence
identité
NOM DE FAMILLE ▵ Ağa, l'artifice, allusion aux convoitises premières de l'ondine. Babil apparent, délicatesse aux mille caractères. PRÉNOM ▵ Zirna, opale incolore. Déification ancestrale, résonnent les litanies intemporelles à l'astre, orgueil nocturne. ÂGE ▵ Poupée immuable, les quinze années que la gueule narre, farouche. Innocence. Perfidie juvénile. ORIGINES ▵ Céphalonie insoumise, insularités ioniennes où l'envahisseur ottoman sème le chaos. Légataire de Venise, la divine, égérie menée à la conquête du territoire par le père. Gabegie regrettable. Souvenirs et identité abdiqués. RACE ▵  Infernale déité embrassant le désirable cruor, baisant les gorges des enfants qu'elle désigne siens parmi les mortels. Allégorie qu'on subodore inoffensive, humanité fallacieuse, avant que l'aorte elle n'écorche.  ÂGE REEL ▵ L'avènement persiste inconnu aux mémoires des âges, on la suppose née des élégiaques nuitées d'été de l'an 1524, 493 années que sa carcasse foule ces contrées. OCCUPATION ▵ Kumari. Nulle besogne entachant les paumes salvatrices, thaumaturgie. Idolâtrie qu'elle perpétue, emblème, succube humanisée, de Lilith l'absolue métamorphose. De l'Eden dégénéré. ORIENTATION SEXUELLE ▵ Erotisme-né. Toute diablesse qu'elle soit, les inclinaisons abondent, l’éclectisme n'en a pourtant élu qu'un. STATUT CIVIL ▵ Noces vermeilles, immaculé Eros. Attraction indécente au ravisseur. Figure qu'on ne sait augurer autrement que par celle d'ingénue, scandale qu'on tait, sans oser. La dualité des amours sidère. STATUT FINANCIER ▵ Abondance extatique, agrégat des âges, des merveilles qu'on déguise encore. OPINION POLITIQUE ▵ Prépotence de l'Elue à son seul clan consacrée. Nescience des hommes adorant le tyran, blasphèmes des ignares aux grâces du sacré.  CLAN/MEUTE/CASTE ▵ Enfant-roi, auréole intacte, attributs divins au creux des paumes. Du clan Loth, le sacro-saint. PARTICULARITÉS ▵ Mutisme oppressant face aux liturgies et aux suppliques, volontaire. Terreur qu'on révère. Dans les orbes, cabales immolées, irisation irrégulière, du vice profanée, évocation de la mère originelle. GROUPE ▵ Insensibilité au cadre, pointée du doigt par les hérétiques qui de l'enfant ne se méfient guère, incartade qu'on ne pardonne pas. Du Régime, elle n'est rien ; seul l'Eden importe.

l'interrogation
Quel est votre avis sur le Régime, envisageriez vous de le remettre en cause ? ▵ Quatre siècles lui sont contés, de leur splendeur à leurs lentes agonies. Ritournelle à perpétuité, cycle que nul n'interrompra, aussi se détourne-elle de ces hommes qui se prétendent au de-là des lois, profanant les cultes dont l'âge leur est tout aussi étranger que la portée. Aux aurores, elle guette le changement, se délecte des tremblements des fondations crasses. Attend la ruine, à sa postérité.

Que pensez vous de la Rebellion et des actions qu'elle mène ? ▵ Autant de négligence qu'accordée aux serpents au pouvoir. Échos lointains des actions qu'ils mènent, murmures que certains tentent de faire entendre à la thaumaturge, afin qu'une intervention auprès de ces dissidents elle mène, tentative de la faire complice des agissements de mortels. Amusement aux joutes politiques, la psyché tend pourtant toujours à s'accorder à celle du Régent, harmonie indissoluble.

l'autre côté

PSEUDO ▵ ABΔИDON ÂGE ▵ antique. DÉCOUVERTE DU FORUM ▵ cerveau de l'équipe meh PAYS ▵ beer & bretzels² CRÉDITS ▵ lazare & perséphone UN DERNIER MOT ▵ premier craquage.  boude
i have faith in nights
I don't want to repeat my innocence. I want the pleasure of losing it again
— F. Scott Fitzgerald


(1500) ▵ Venise abandonnée pour la mer ionienne, peuplade reprenant possession de Céphalonie, insularité tombée aux mains des Turcs, violant le traité de domination de ceux-ci. Émissaires qui s'y établissent ; fondations reprises à leurs balbutiements. 1524. Tocco, du nom du père, riche négociant, verra sa progéniture déjà nombreuse – quatre garçons – s'agrandir d'un membre tardif, genèse d'un genre autre. Gaia. Curiosité du bambin qui ne braille que peu, et dont les orbes s'avèrent d'une rareté horrifique : irisation imparfaite, souillures, d'or entachée. Engeance méphistophélique menant à la dissolution des noces. Calomnies, l'épouse traîtresse, honorée d'un diable mutin, emmurée, sans le moutard qu'on abandonne aux bons soins d'une nourrice. Pas la moins dévote, mais bien la plus aisément corruptible. (MIRE) ▵ Souffre-douleur, ingénue qu'on assassine. Fratrie qui sur l'enfant s'acharne, malmène la carcasse, moque le démon. Patriarche fermant les yeux sur l'infamie, poupée qu'il ne considère pas, fruit de la honte, dont les pleurs ne provoquent nulle émotion lorsque des aînés, elle est disloquée. Reproches latents, les carences sentimentales de ces garçonnets qui se disent hommes, la génitrice dont on ne prononce plus jusqu'au nom. (DEVOTION) ▵ Huitième célébration qu'on tait, l'enfant est extirpée des jupes de la gouvernante, négligemment flanquée dans celles de pieuses femmes, écrouée à l'image de celle qui lui donna jadis le jour. Égaux qu'on ne reverrait jamais. Perversité ébauchée sur le faciès poupin, dégénérescence supposée démoniaque qu'on tente d'expier à renforts d'exorcismes barbares, bréviaire témoin des sévices de l'enfant qui subit. Qui se tait.  (1538) ▵ Ire ottomane grandissante, alliances promises des vénitiens profanées. Magnifique Soliman entrant en guerre, l'île ne tarde pas à être occupée. 1537. Barberousse, amiral, corsaire, cerne l'archipel. Caboches des proches qui tombent, barbaques pestilentielles des bourgeois parjures, exemplarité aux têtes pensantes. Asservissement par milliers, exil d'âmes en péril, vers les terres ottomanes. Enfant jugée trop précieuse, attisant les attentions de sa rareté, portée à sa treizième année et escortée en quelques semaines jusqu'à Constantinople, afin d'être incorporée aux débauches. (SATURNALES) ▵ Muses qu'on décompte par centaines, cruciales à la pérennité de l'Empire, des maternages qu'on quémande. Oiselle que nul n'a souillé, qu'aucun ne remarque, brebis qui ne connaît ni les usages, ni les idiomes qu'en quelques mois, elle portera au nombre de cinq, italien patriarcal et hellène citoyen reliés aux trois modernismes. Turc ottoman, perse et arabe, barbaries tant décriées qu'elle assimile avec une facilité confondante. Carcasse que Soliman n'apercevra jamais dans le cortège de concubines, ignare de l'enfant laissée là, à ses ésotérismes. Parenté qu'on désavoue, Zirna elle devient, des qualificatifs étant traditionnellement alloués aux assujetties, paliant aux anamnèses. (RAPT) ▵Affaires de la Magnifique à laquelle son ancien bailleur réclame la jouvencelle, mis au fait de ses raretés. Négation de la sultane, refus de concéder la nymphette qu'il subodore être l’Élue, substance de ses moindres errances, finalité de sa quête. Frêle carcasse endormie qu'il subtilise, chaleur qu'il découvre enfin, éréthismes. Idole qu'il mène loin de Constantinople, interstice jusqu'à Pétra survolé en une nuit seulement, l'infante nichée tout contre lui. Au couvert de la sorgue sur un territoire honnis des mortels, l'étreinte, le privilège du baiser raflé aux Primogènes, Lilith figurée qu'il fait sienne. (AUBE) ▵ Jeunesse prohibée, des carnes qu'on se refuse à caresser, remugles. Contrôle ardu sur les ignominies qui menacent en tout ère de révéler le vice. Désordre que sème pour un temps l'arrivée de l'enfant aux cuisses immaculées, à l'ascétisme candide, insidieusement interdépendante de son Sire. Antiques qui s'offusquent de l'intime, de l'hérésie de l'union placée sous le signe de leur déité. Réinterprétation qu'Il entraîne, marque divine. Vermeil, loin de convoler en justes noces, amours déviantes d'Infant – enfant à son Sire, du profane au sacré. (FOI) ▵Kumari, objet de désir, craintes qu'elle exerce sur les fidèles, oppression de leurs personnes sur le nouveau-né. Terreur qu'elle ne tarde pas à déceler dans les fibrillations inexactes des palpitants, curiosité qu'elle laisse perdurer, satisfaction des temps passés ; sévices au rang des absents. Si la majorité ploient l'échine et n'osent élever la voix devant l'innocente qu'ils pensent naïve, peu quémandeurs de s'attirer les foudres du Sire, une opposition latente se crée dans les rangs du clan. Primogènes humiliés. Indiscipline parcourant les êtres, mais devant laquelle elle reste mutique, néant des mots pire encore que les œillades meurtrières. (LEGATION) ▵ Civilisations en ruines, nouvel âge instauré, décadence que prophétisaient les sages. L’idolâtrie qu'on condamne, discorde en devenir, pour n'imposer qu'un unique culte, celui d'une Sibylle que désavoue la déité. Au Régime comme aux dissidents, l'ignorance. Aphorisme succin et indifférence à l'ailleurs, poupée cajolée de trop. Faciès qu'on détourne, sans considération pour l'éphémère qui gravite autour de sa personne, pour ce qui ne sera bientôt qu'un vestige de plus. Lilith subsiste, en son Eden meurtrier. (STUPRE) ▵ Ni réellement femme, ni réellement enfant. Aigreur, lorsqu'elle se désire fertile en ses unions ardentes, jalousant les mortelles. Nulle étreinte, maternité absente, inconcevable car déméritée de tous. Carcasse damnée dont l'état persistera toujours, au moindre changement, la réitération. Hyménée consacré, cruor virginal qu'à chaque saillie, elle immole. Sacrifice dolent aux tentatives primaires, l'Eros n'est accordé qu'à l'unique, l'acte devenu géhenne orgastique. Hostie lilithienne.
Zirna Ağa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
(#) Jeu 2 Nov - 2:41
en fait Caïn il se met bien, il est entouré de femelles aux dents longues huhuhu
c'est donc toi la gamine vénérée et tout le bordel ? bon d'accord, ça me va olala
rebienvenue chez toi !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eleazar Llewellyn
avatar
FAËS
Eleazar Llewellyn
LABEUR : Gestion de la propagande, taupe chargé de prôner un régime qu'il n'apprécie guère.
ANTRE : Immense lieu de vie, symbole d'une grande fortune situé au centre de Maceria
TROGNE © : Cillian Murphy, ©Morrigan
MESSAGES : 186
DATE D'INSCRIPTION : 06/10/2017
(#) Jeu 2 Nov - 10:20
T'es beaucoup trop stylée ça va plus tongue

_________________
† Tempus edax rerum, tuque, invidiosa vetustas, omnia destruitis, vitiataque dentibus aevi paulatim lenta consumitis omnia morte. — Ovide, Les Métamorphoses
Eleazar Llewellyn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
(#) Jeu 2 Nov - 10:54
Grave, elle est bien jolie, la demoiselle. snob
rebienvenue parmi nous et bonne chance pour
ta fiche ! miguel
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
(#) Jeu 2 Nov - 15:03
    mais cette plume. faint
    rebienvenue à la maison, avec cette beauté aux longs crocs, et bon courage pour la rédaction de ta fiche. keur
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
(#) Jeu 2 Nov - 21:21
uh uh uh uh

Elle est jeune. Elle est belle. Elle a les dents longues. Elle est parfaite.

Hellcome back ma sombre beauté coin
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Zirna Ağa
avatar
VAMPIRES
Zirna Ağa
TROGNE © : Anya Taylor Joy, Carnavage
MESSAGES : 112
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2017
(#) Sam 4 Nov - 14:17
AODHA, il a tout compris boude
merci beaucoup love

ELEAZAR, j'compense l'autre serbe, faut bien meh

LUCYFAE, merci bien  huhuhu

DOLLY, merci à toi  oooh

AMIEL, merci encore  leche

/cravache un peu. onfire
Zirna Ağa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
(#) Sam 4 Nov - 19:42
je me demandais qui se cachait derrière cette bouille sublime et...
genre han ça fait un dc han tu sais que ça va faire des jaloux? you know that? meh pf meh
rebienvenue sinon, j'ai hâte d'en apprendre plus sur elle
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tanith Soun
avatar
FAËS
Tanith Soun
LABEUR : La violence et la mort sur le bout des doigts, elle l’administre avec le calme et la cruauté qui lui aient attribué. Cauchemar vivant pour nombres de citoyens, existence si connue et pourtant si secrète, elle exerce le métier de nettoyeur, en est par ailleurs la référente et supérieure. En dehors, elle tend à s’affubler du rôle de garde du corps pour les plus importants du régime.
TROGNE © : (c) Balaclava; signa (c) Astra; Icones (c) LAZARE & Swan
MESSAGES : 111
DATE D'INSCRIPTION : 06/09/2017
(#) Dim 5 Nov - 15:27
A TOI, CHER OPPRIMé, LA VALIDATION
LA GUERRE C'EST LA PAIX
LA LIBERTÉ C'EST L'ESCLAVAGE
L'IGNORANCE C'EST LA FORCE


(Bon dieu cette plume, et ce personnage bave. J'avoue, je suis quand même un peu triste pour elle, c'est un peu glauque qu'elle récupère son corps de jeunette à chaque fois... Bref. Jotem mais tu le sais déjà, et je te valide avec grand plaisir meh)


L'épreuve est enfin derrière toi : les portes de l'Enfer te sont désormais ouvertes, avec elles la peine et le labeur. Avant de te lâcher dans la fosse aux lions, quelques liens qui te seront utiles pour naviguer à Maceria et ne pas t'égarer au milieu de ses trop nombreux dédales. Tâche donc de ne pas trop te faire remarquer par notre tyran, tu es encore capable d'être sauvé.

LES REGISTRES ▵ vérifie bien que ton personnage y apparaît (trogne, habitation, besogne, groupuscules éventuels & signale nous tout oubli)
LES FICHES DE LIENS ▵ quelques complots qu'on y fomente, des liaisons dangereuses qu'on propage, la manigance y est partout.
LA RECHERCHE DE PARTENAIRES ▵ d'autres diablotins s'y agitent, en quête d'aventures.

_________________

 
 
Cruauté
Galadriel ☽ But perhaps you could call her perilous because she's so strong in herself. You , you could dash yourself to pieces on her, like a ship on a rock, or drown yourself, but neither rock nor river would be to blame.
Tanith Soun
Revenir en haut Aller en bas
Zirna Ağa
avatar
VAMPIRES
Zirna Ağa
TROGNE © : Anya Taylor Joy, Carnavage
MESSAGES : 112
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2017
(#) Dim 5 Nov - 15:35
@BEYLONE RHEIS
mais que. meh
merci beaucoup cil

@TANITH SOUN tu gères la fougère, jotem. cloud
Zirna Ağa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» 05. Can’t stop, coming in hot ! ▬ Samuel J. Fitzgerald

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETHAL JUSTICE :: Présentations validées-
Sauter vers: