(M ou F) humain ▵ cruel amusement (1/1)

 :: BANQUE DE LIENS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
(#) Jeu 2 Nov - 23:08
dans la tourmente facétieuse
Il était une fois un lutin. Plein d'ennui et de malice. Incapable d'effacer ce sentiment palpable de lassitude. Le danger qu'il encourt avec son double jeu n'est pas suffisant. L'adrénaline qui parcourt son corps lorsqu'il use de son pouvoir milicien n'est pas suffisant. La débauche sexuelle qui l'anime souvent n'est pas suffisante. Rien ne l'est en vérité...
Mais ce nouveau jouet peut aider...

Le faë éprouve une fascination toute particulière pour les humains. Plus encore lorsque le monde était plus grand. Grandes victimes de ses facéties, ils restent des cibles de choix à son oeil ennuyé. Il est si facile de les embobiner, de leur faire croire monts et merveilles, pour ensuite les détruire petit à petit. Il lui est maintenant plus difficile de faire de même. Ces stupides carcasses sont désormais protégées, il faut en prendre soin, ne pas les gâcher... mais ça ne l'empêche pas d'avoir sa petite poupée de son. Cruel maître qui se délecte de ses tours variés, qu'il teste souvent sur son esclave, avant de les dévoiler au monde.



Dante Milton
azur éternel ▵  dans ses yeux se lisent une couleur bleue intense. Faiblesse du lutin, il se damne pour un iris polaire.
Je voyais bien cet humain avec des yeux d’une couleur bleue intense. Selon l’âge ou le sexe, je propose travis fimmel, imogen poots, alexander ludwig, iwan rheon, rose leslie, amy adams, eddie redmayne etc… Ce ne sont que des pistes. Tant que les yeux sont bleus.
poupée de son ▵ dans ses yeux se lit l’idée de la rébellion. L’humain refuse cette servitude qu’on lui impose. Il dénigre son « maître ». Se sent pourtant incapable de le quitter.
Ce personnage se perd dans une dualité sans fin. Il déteste son « patron », voudrait s’enfuir vers les bidonvilles et ne jamais revenir. Seulement il ne parvient pas à mettre un pied devant l’autre pour le faire effectivement. Tout ce qu’il parvient à faire, c’est grogner, répondre avec toute l’arrogance qui le caractérise et s’attirer les foudres du lutin mal luné. Ou bien une facétie de plus lorsqu’il est de bonne humeur. Tout en nuances.  
DANTE MILTON
DANTE MILTON
frustration ▵ dans la soumission se perd cette attirance qui lui déplaît et le détruit. Raison probable de son attachement à cette maison, qui le pousse à changer d’avis lorsqu’il envisage même de tout plaquer.
L’humain veut goûter au Faë. Il veut savoir ce que ça fait d’être avec un être comme ça. Pire, il se sent réellement attiré par le lutin. Lui ne le voit pas. Ou s’il le fait, il se refuse à toucher le petit être fragile qu’est l’humain. Ce n’est pas un dégoût total de la race. Plutôt une peur de la créature de perdre le peu d’intérêt qu’il éprouve envers son esclave. Tant qu’il l’amuse, il le conserve à son service. Et il craint qu’en souillant sa chair, il signe son départ. Peut être se trouve t’elle là, la clef de ses chaînes…

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETHAL JUSTICE :: BANQUE DE LIENS-
Sauter vers: