Be with me, My tormenter, my love, be near me.

 :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Luz Llewellyn
avatar
FAËS
Luz Llewellyn
LABEUR : Despotisme caractérisé, prépotence judiciaire, à l'Autorité suprême elle rend les comptes. Aux ennemis du régime, elle fait la guerre, sacrifiant malfrats et rebelles pour la Cause, se portant visionnaire absolue. Carmin dégueulé souillant l'épiderme, des bris osseux qu'elle enjambe s'élèvent les macabres complaintes des condamnés.
ANTRE : Divine comédie, galeries qu'elle subodore siennes. Aux fidèles tout s'offre, faste, strupre, décadence. Elle sait se faire généreuse.
TROGNE © : Eva Green, balaclava (av), astra, persephone (sign)
MESSAGES : 479
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2017
(#) Dim 1 Oct - 18:30
luz Llewellyn
TERROR, THEN, IS OUR REAL THEME.
identité
NOM DE FAMILLEllewellyn. lignées nobles aux ambitions endémiques, patriarcat de l'ancienne Irlande émigré au plus proche d'un souverain tyrannique, première figure du genre en son existence ; attribut d'un mariage qui n'en a bien que le nom. PRÉNOM ▵ luz, nitescence paradoxale pour l'ogresse, noire madone. ÂGE ▵ putréfactions endémiques que la beauté iréelle soustrait à l'oeil, tourmente glaciaire dont les trente-huit années paraissent irrémissiblement figées. ORIGINES ▵ immensité verdoyantes, insularité pleine aux falaises abruptes et à la population raréfiée ; au loin s'élèvent encore les chants de l'irlande natale. zux géniteurs, castille, l'infidèle. RACE ▵ diable au corps, impérieuse enchanteresse considérée supérieure. la race des noirs démons, manipulateurs cruels régentés par leur insatiabilité aiguë. dépravation telle que l'ambition dicte les moindres initiatives. ÂGE REEL ▵ insatiabilité souveraine, vagissements éclos de la sorgue, aux âges anciens ; assujettissement à un premier despote, noces absconses, réitérées à huit reprises. âme qu'on tente de rémérer, hérétique. OCCUPATION ▵ grande inquisitrice au despotisme total. tête couronnée du juge cerbère, main sanglante décidant de vie ou de mort sur ceux qui face au régime osent élever la voix. carmin dégueulé souillant l'épiderme, des bris osseux qu'elle enjambe s'élèvent les macabres complaintes des condamnés à mort. ORIENTATION SEXUELLE ▵ fléau de l'eros, les fièvres ne s'accordent qu'à l'amour d'antan, malgré les conflits à répétition ; recrudescence suave à chaque violence. STATUT CIVIL ▵ noces sanglantes jamais dissolues, les heurts n'auront eu nul effet sur celles-ci ; amertume d'une stérilité insoluble, le manque affermissant gravement les déchainements primaires. les coups pleuvent, autant sur lui que sur elle, mais les époux ne s'éloignent nullement. dans cette rixe acharnée, ils se haïssent autant qu'ils s'aiment. STATUT FINANCIER ▵ amoncellement péculier, le patrimoine est inestimable. bourgeoisie archaïque, les artefacts manquants sont source de convoitise constante. le rang occupé la couvre d'honneurs, tout privilège lui étant accordé. OPINION POLITIQUE ▵ obédience à l'unique, les préceptes dictés sont pleinement siens. conviction plénière que le régime en place est infailliblement souverain CLAN/MEUTE/CASTE ▵ néant. allégeance fatalement destinée à l'unique, rhétorique.PARTICULARITÉS ▵ psychose progressive, de cotard elle est l'obligée, ingérence austère. stigmates aux lèvres, entaille profonde, cicatrice du passé. terreur. GROUPE ▵ alliance gargantuesque, manteline d'ocre entachée, éclairés sur un monde meilleur ; partisans.


l'interrogation
Quel est votre avis sur le Régime, envisageriez vous de le remettre en cause ? ▵ Bien commun, sacrifice pour une majorité. Aux prémices initiaux, présente, incessemment. Mumures anciens, on la suppose instigatrice. Spectatrice de l'avilissement d'un peuple par le sien, palpitant erratique. Le Régime n'est autre que fruits d'amours délétères, fondements dans lesquelles les pognes s'attardent, d'un carmin éraflées, continuité limpide, cannibalisme altier. Dégénérescence, sagesse reléguée au rang d'archaïsme. Sévices dans lesquels elle exulte. Lubricité euphorique. D'aucun ne saura l'en détourner. Perte qu'elle n'admet guère, apocryphe, ivresses blanches.

Que pensez vous de la Rebellion et des actions qu'elle mène ? ▵ Chimère clandestine, propagation des tares. Semences persistant, les souches se doivent d'être détruites sous peine d'entraîner avec elle la colère de sa désirable maîtresse ; renforcement latent. Sévices qu'elle échafaude, cerbère meurtrier, alliance aux deux autres. Régence promise, serres abattues sur la fragilité de quelques nuques qu'elle s'est jurée de faire ployer. Passade que la Rébellion, épidémie malingre qui ne durera qu'un temps. Solution dont elle se fait l'égérie, caryatide figée derrière les hauts murs, d'un œil intransigeant sur ses pairs.  

l'autre côté

PSEUDO ▵ ABΔИDON. ÂGE ▵ la vieillesse me ronge. DÉCOUVERTE DU FORUM ▵ cerveau de l'équipe. ORIGINE ▵ beer & bretzels. CRÉDITS ▵ ABΔИDON & tumblrUN DERNIER MOT ▵    
Your eyes, your raging eyes.
WE RUINED EACH OTHER BY BEING TOGETHER. WE DESTROYED EACH OTHER’S DREAMS.
— Kate Chisman


(un) ▵1501. Épopée ibérique. Prieto, du premier ancêtre à la tignasse de noir teintée. Précepteur de reine en devenir, les sols jusque là foulés s’abîment sous les pas, abandonnés pour la traversée des contrées voisines. Angleterre, terre promise. Mécanique des alliances, allégeances et discordes, impétrant obtenant la grâce souveraine ; l'enfant est offerte à l'aîné, épousailles convenues sitôt célébrées. Trépas prématuré. Sept ans nécessaires pour que le bambin second prétendant à la souveraineté ne soit en âge de prendre épouse. Le nouvel Henri VIII est né, apposant l'anneau symbolique au doigt de l'espagnole en 1509. Maître de leçon jamais rentré au pays, dame de compagnie d'un même état de lieu comme compagne, l'intimité est féconde et au sépulcre, braille l'héritière. Luz. (deux) ▵ Faërie à la Cour des Miracles. Délicatesse, ingénue hantant les corridors du palais royal, lovée dans les soieries maternelles. Immensité des orbes, tourments pléniers, quenotte qu'on ne dévoile pas assez. Effronterie du diablotin en quête de quelques amusements, se mêlant aux galapiats à qui fomentera le plus de manigances, idéalisme masculin qu'elle n'obtiendra nullement. (trois) ▵ Noces virginales qu'on subodore présage heureux, éternisant l'ascendance à la postérité. Ondine étreignant à grand mal sa huitième année, sitôt promise à celui qui la surplombe, de sept ans son aîné. Appariement prosaïque, conspirations aristocratiques de longue date. Ladite Amada caressée de vains espoirs, les loqueteux il lui faut abandonner, régner en son rang.  (quatre) ▵ Dispositions galantes. Plutôt qu'au bras de son infantile promise, l'autre se fait sigisbée, Céladon mensonger de ces dames. Faveurs qu'elles se hâtent d'accorder à l'intraitable amant, de ces fleurs se pâmant à l'avènement de l'astre, céruléen aussi annihilant qu'apothéotique. De l'aimé d'antan, la stryge profane s'amourache. Volonté pernicieuse, des anneaux encore absents se défaire, accusant l'autre d'être de la race de quelques gytons innommables. (cinq) ▵ Belligérances indirectes, pérennité sordide. Débauches licencieuses des hommes, satiété absente. Néant des âmes. Errements aux faux semblants, expectances noirâtres ; veuvage primesautier. Les âges s’égrenant, la Némésis s’absout. Au retour, doux hyménée, initiation des amours nouvelles. (six) ▵ Félicité rare, les myocardes s'estiment et s'idôlatrent. Sommations phallocrates, d'un descendant qu'il désire ardemment engendrer. Efforts restant fats, pourpre souillant les soiries devenues linceuls ; maternité avortée. Ires primitives, courroux dont il lui fait l'affront, balbutiement de ceux à venir.  (sept) ▵ Cessation, dérobades lointaines. Entrailles pleines, posture menée à terme ; thanatos crève coeur, agonie persécutrice. Omission méconnue, griefs abandonnés sur les terres des Etats providences où la moitié reparaît. Desideratum écartelés, reconsidérations. (huit) ▵ Déraison graduelle : aux écarts initiaux, l'impact. Brutalité crasse, ruines qui s'amoncellent. Crâne fendillé, névrose qui y fait halte. Charcot, vésanie absurde. Putréfaction, suppositions viciées. Dualité intemporelle. Au faciès, les coups portés, à regret, les stigmates subsistants. L'enfermement engendré par ledit aimé, les thérapies multiples aux effets destructeurs. Psychanalise primaire, aux électrochocs destructeurs.(neuf) ▵ Chaos. Sommation suprémaciste, ascendant rare, privilégié. Des élus, elle est l'un des guides, réalité dont elle se persuade. Amorces sanglantes, des sillons de terre encrassés par quelques fluides accablants, puanteur des chairs brûlées. Hérétiques qu'on mène aux bûchers célestes, aboutissement. Menottes unies, réunification, vœux réitérés, à desseins.  (dix) ▵ Entreprise maladroite, ostensiblement. Cruauté des âmes, narcissime abscond. Asservissement de l'homme à ses bons plaisirs, entre les cuisses offertes, il besogne. Couperet maintenu sur les chairs, servile. Féconde, elle se sait. Motivation n'étant plus celle des affections, plutôt de celles des violences - conjugales. Vengeance immodérée, des déchirements immémoriaux.

Luz Llewellyn
Revenir en haut Aller en bas
Eliana Zaborowski
avatar
HUMAINS
Eliana Zaborowski
LABEUR : œillade maternelle sur ces danseuses charnelles, âme brisées, corps esclaves des désirs des hommes. ( MAQUERELLE )
TROGNE © : .
MESSAGES : 118
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2017
(#) Ven 27 Oct - 0:11
À TOI, CHER PARTISAN, LA VALIDATION
LA GUERRE C'EST LA PAIX
LA LIBERTÉ C'EST L'ESCLAVAGE
L'IGNORANCE C'EST LA FORCE


mégère aliénée ensorcelante, je plains les pêcheurs envoyés à sa barre.  tremble et je n'ose imaginer les sentences prononcées  siouplait comme d'habitude plume exquise, tout l'tintouin, jotem.

L'épreuve est enfin derrière toi : les portes de l'Enfer te sont désormais ouvertes, avec elles les plaisirs et les excès. Avant de te lâcher dans la fosse aux lions, quelques liens qui te seront utiles pour naviguer à Maceria et ne pas t'égarer au milieu de ses trop nombreux dédales. Tâche donc de ne pas déplaire à notre tyran, elle sait se faire généreuse avec ceux qui sont sages. Tu es sur la bonne voie.

LES REGISTRES ▵ vérifie bien que ton personnage y apparaît (trogne, habitation, besogne, groupuscules éventuels & signale nous tout oubli)
LES FICHES DE LIENS ▵ quelques complots qu'on y fomente, des liaisons dangereuses qu'on propage, la manigance y est partout.
LA RECHERCHE DE PARTENAIRES ▵ d'autres diablotins s'y agitent, en quête d'aventures.
Eliana Zaborowski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» I love America
» Love Hina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETHAL JUSTICE :: Présentations validées-
Sauter vers: